L’armée américaine se dote de Augury, un outil permettant de capter 93 % du trafic Internet mondial

Hacker Pirate informatique 2
  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :5 min de lecture
  • Post category:News

Augury permet d’accéder aux données de messagerie, à l’historique de navigation et à d’autres informations sensibles des internautes du monde entier.

L’armée américaine a acheté l’accès à un puissant outil de surveillance qui, selon elle, couvre plus de 90 % du trafic Internet mondial et, dans certains cas, permet d’accéder aux courriels des internautes, à leur historique de navigation et à d’autres informations sensibles, a déclaré le sénateur démocrate Ron Wyden dans une lettre adressée au Bureau de l’Inspecteur général (OIG) mercredi 21 septembre 2022.

M. Wyden affirme qu’un dénonciateur a contacté son bureau au sujet de l’utilisation et de l’achat présumés sans mandat de ces données par le Naval Criminal Investigative Service (NCIS) après avoir déposé une plainte par le biais de la procédure officielle de signalement du ministère de la défense, selon une copie de la lettre partagée par le bureau du sénateur avec la publication en ligne Motherboard.

L’outil de collecte des données Augury

La lettre révèle la vente et l’utilisation d’un mécanisme de surveillance peu connu qui prospère grâce à l’achat de données du secteur privé. L’outil, appelé Augury, a été mis au point par l’entreprise de cybersécurité Team Cymru et rassemble une grande quantité de données, des informations qui sont ensuite mises à la disposition des gouvernements et des entreprises en tant que service payant. Augury serait capable d’accéder à 93 % du trafic Internet, grâce à une technologie appelée données de capture de paquets (PCAP).

Les données comprennent des informations privées actuelles et historiques qui ne sont normalement accessibles qu’aux fournisseurs de services Internet. Toutefois, avec le nouvel outil, ces données sont susceptibles d’être mises à disposition sans le consentement éclairé des fournisseurs, et encore moins avec une autorisation judiciaire.

“Les données du réseau comprennent des informations provenant de plus de 550 points de collecte dans le monde. En Europe, au Moyen-Orient, en Amérique du Nord et du Sud, en Afrique et en Asie, et elle est mise à jour avec au moins 100 milliards de nouveaux enregistrements chaque jour”, peut-on lire dans une description de la plateforme Augury provenant d’un registre de marchés publics américains examiné par Motherboard.

Suivi militaire des informations sensibles sans intervention de la Justice

Selon le rapport, la marine et l’armée américaines, ainsi que l’US Cyber Command et l’US Defense Security and Counterintelligence Agency, ont collectivement payé au moins 3,5 millions de dollars pour accéder à Augury. Cela permet à l’armée de suivre l’utilisation d’Internet avec une quantité incroyable d’informations sensibles.

Un porte-parole du bureau d’information de la marine a déclaré à Motherboard que “l’utilisation par le NCIS des données du flux réseau ne nécessite pas d’ordonnance du tribunal”, précisant que l’agence n’avait pas utilisé le flux réseau à des fins d’enquête criminelle, mais uniquement à “diverses fins de contre-espionnage”.

De son côté, Team Cymru a insisté sur le fait que son outil “n’est pas conçu pour cibler des utilisateurs spécifiques ou leur activité”. La plate-forme ne possède pas spécifiquement les informations relatives aux abonnés nécessaires pour relier les enregistrements à un utilisateur quelconque. Toutefois, des études antérieures ont montré que relativement peu de points de données sont nécessaires pour supprimer l’anonymat dans une base de données, ce qui signifie que même un “échantillonnage limité des données disponibles” peut suffire pour démasquer un individu et avoir accès à l’ensemble de son existence en ligne.

Augury - data - internet

Philippe

Have a Passion about Technology, Photography and Writing. Codetahiche.com is my personal blog about WordPress Plugins, WordPress Themes, VPN and Web Hosting.

Laisser un commentaire